Présentation des sociétés derrières ai.marketing et fonctionnement du site

Détails de la société

La société compte 3 branches situées dans 3 pays différents

1 – UDMCREATORS LTD
basée à Londres dirigée par Mr Serhii Briazkalo. La société gère les opérations courantes.

2 – Wexford Alliance Limited
basée à Hong Kong créée en 2017.

3 – Zarya Ltd
société basée en Russie elle gère les publicités .

Gérée par Nikita Konstantinovich Orlov.

Fonctionnement de ai.marketing

La publicité

Le principe est simple 

1 – Tu investis dans un budget publicité

2 – Après 48 heures (environ) le robot démarre sur ce budget

3 – Le robot vend des produits en utilisant des liens d’affiliations, 55% des gains sont pour toi, 45% pour le site

LE MLM

Ai.marketing ne fais pas d’affiliaiton directe avec les sites marchands. La plateforme passe par des
régies publicitaires, telles que Admitad.

Ai.marketing utilise inb.network pour tout ce qui concerne le MLM

Achat de publicités

Le robot va acheter des campagnes publicitaires, dans le but de vendre des produits en affiliation.

Exemple : tu as un budget pub de 100$, le robot va piocher dedans et acheter des publicités afin de vendre des produits

Réseau de sites

Mais il peut également utiliser le réseau de sites d’ai.marketing.

En plaçant des articles sur des sites de niche, en utilisant des comparateurs de prix, le prix de la publicité est dilué.

Le robot vendra toujours autant tout en dépensant moins d’argent

Exemple du pub achetée

 

Exemple de réseau de site

 

 

Fonctionnement achat publicité et hypothèses

Le robot achète des publicités ciblées (Facebook Ads, Google Ads, Yandex etc…) en fonction des tendances du moment, que le robot analyse en continu.

Exemple : Sortie de la PS5, la tendance explose sur internet, très forte demande, le robot va acheter des pubs dans cette niche.

L’achat de pubs se fait par mots-clés, plus ils sont demandés, plus c’est cher, pour faire baisser le prix, on tourne autour de la niche, pour attirer les clients intéressés par le produit.

Ex : au lieu d’acheter le mot-clé “PS5 stock”, le robot va acheter des mots-clés de la longue traîne, qui feront moins de vues, mais seront extrêmement ciblés, et donc avec un retour sur investissement plus élevé.

Le taux de rendement étant généralement autour de 35%, il semble difficile de croire que le robot n’utilise que l’achat de publicités.

On peut bien entendu obtenir de très beau ROI (Retour Sur Investissement) dans la publicité en ligne, mais on atteint rarement, voire jamais les 35 % de rendement.

C’est pourquoi je pense que le robot utilise d’autres méthodes, moins avouables car cela implique que le budget publicitaire alloué est gonflé par le robot. Mais le plus important pour nous, ça reste la rentabilité du robot, peu importe les méthodes qu’il utilise.

Cette partie ne se base que sur des hypothèses, de par mon expérience dans le milieu, et encore une fois le ROI du robot.

Le réseau de site a pour but de faire apparaître le site vendeur, celui sur lequel les liens d’affiliations sont placés, le plus haut dans les
pages de résultats des moteurs de recherche.

Le processus peut être facilement automatisé quand on a les connaissances et les bons outils. Il y’a donc des sites principaux, qui peuvent être des comparateurs de prix, des sites de tests, des sites d’avis, des communautés de partage de bon plan etc..

Et à côté de ça des milliers de sites qui soutiennent le positionnement de ces sites sur les moteurs de recherche.

Ce schéma te montre comment fonctionne un PBN (Private Blog network), le site principal est tout en haut, c’est celui qui génèrera les liens d’affiliation, et donc les gains, tout les autres sites ne sont là que pour envoyer de la puissance au site principal, afin qu’il soit le mieux placé dans les pages de résultat de Google.

Chaque site principal propose donc des liens d’affiliation, et le robot fait tourner les liens d’affiliations à chaque visiteur, via un algorithme. Cela expliquerait pourquoi lorsque l’on investit plus d’argent, on gagne plus de cashback.

Mais cette hypothèse implique que ai.marketing ne dépense pas réellement tout le budget publicitaire dans l’achat de pub, comme expliqué précédemment, ce budget serait dilué.

Par exemple, si AIM dépense 100$ en publicité, il n’en dépenserait en réalité que 20, les 80 restant étant dilué dans le montage des réseaux de sites. L’important ici étant que tu gagnes bien tes 35% de cashback mensuel.